Sortie de CentOS 7

 dans Actus, Linux, Sécurité, Serveur
Cet article est régulièrement mis à jour. La dernière mise à jour date du 10 Juillet 2014. Tant que cette popup n’est pas verte, une mise à jour (majeur) de l’article est possible.

LES CHANGEMENTS

La distribution CentOS 7 est enfin arrivée sur le marché, soit 3 semaines après RHEL 7 qui est sortie le 7 Juillet 2014.
Comme à son habitude, CentOS est essentiellement basé sur RHEL 7 avec :

  • le noyau Linux en version 3.10
  • les environnements Gnome 3.8 et KDE 4.10
  • le changement de « systemd » à « firewalld »
  • les dernières versions des outils comme Python (2.7.5), Perl (5.16.3), et PHP (5.4.16)
  • le support de la branche 2.4 d’Apache
  • le changement de MySQL pour MariaDB (5.5.35)
  • le système de fichier XFS (au lieu de EXT4, y compris pour le /boot apparement)

Par rapport à RedHat, CentOS fournis également des images ISO selon l’environnement de bureau qui vous intéresse. Vous retrouvez donc la version Gnome, KDE, netinstall et quelques autres comme d’habitude (peut être XFCE, LXDE, minimal, …). Principalement pour les environnements de bureau Gnome et KDE, vous retrouverez une version CD et DVD, la différence étant la présence de LibreOffice.

Pour les tests sur le site (#DJERFY.com), j’ai téléchargé la distribution en format DVD mais l’installation s’est faite de manière minimal (mode serveur sans environnement graphique). J’estime que l’utilisation de CentOS est essentiellement côté serveur (du moins, ce qu’il m’intéresse).

Avec cette sortie, il faut savoir que le projet a adopté un mode de développement plus ouvert au public avec :

Il y aussi un changement au niveau du nommage (c’est pour permettre aux Special Interest Groups) afin d’étendre le nom de la distribution en modifiant le paquet « centos-release ». Il y aura l’inclusion de « Core » dans CentOS de la même manière que Fedora aux débuts (avant la version 7), qui était Fedora Core.

Dernier gros changement, c’est la numérotation des versions de la distribution. Avant la version 7, CentOS suivait le numérotage par rapport à RedHat, nous savions donc que CentOS 6.5 correspondait à RHEL 6.5. Cependant le projet à souhaiter rajouter un sous numéro qui correspond au mois et à l’année de la construction des paquets.De la même manière que le numérotage de la célèbre distribution Ubuntu. Ainsi nous savons à présent que CentOS 7 est en réalitée CentOS 7.0.1407 puisqu’elle est contruite en Juillet 2014.

Karanbir Singh précise également que le projet a pour objectif de déployer les mises à jour dans un délai de 24 à 48 heures après RHEL. Les packages de type « debuginfo » devraient aussi voir rapidement le jour (pas encore de communiqué sur la date).

D’ailleurs, il n’existe plus l’architecture en 32 bits (x86), le projet CentOS compte tout de même fournir cette architecture dans les mois à venir mais également pour les architectures ARM et PowerPC. Je ne connais pas encore les dates de sortie, l’article sera prochainement mis à jour.

LES TESTS

Comme je l’ai indiqué dans le paragraphe au dessus, j’ai fais l’installation de cette version (CentOS 7) sur une VM (via Parallels Desktop).
La méthode d’installation est assez classique (mode serveur, sans interface graphique), j’ai juste gardé la partition « /home » en LVM avec le système de fichier en XFS. Le XFS est maintenant sélectionné par défaut au lieu de EXT4. Il est nécessaire pour moi de faire quelques tests principalement lors du crash du système (pour voir le fonctionnement et les commandes dédiées au XFS).

  • crash / récupération du système (XFS)
  • manipulation de la partition « /home » (celle qui est en LVM+XFS)
  • fonctionnement du firewalld (malgré en avoir peu l’utilité)
  • les derniers outils disponibles (apache 2.4, php-fpm 5.4, …)

Sachez que plusieurs tests sont prévus, si vous en souhaitez d’autres, n’hésitez pas à me le signaler dans les commentaires.
L’article sera mis à jour au fur et à mesure. La popup en haut de l’article vous guidera sur la mise à jour de l’article.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.